Travesti (mixtape 8 titres)

by Gontard!

/
  • Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.

      name your price

     

1.
01:15
2.
3.
01:26
4.
02:32
5.
6.
7.
02:00
8.
01:26

about

Thanxx : Mostla & Les Nouveaux Romantiques.

credits

released February 2, 2014

Enregistré Maison Janvier-Février 2014
Paroles : Gontard!
Instru : Gontard!/ Sono Mondiale
Photo pochette : Remy@BrestBrestBrest

tags

license

all rights reserved

about

Gontard! Kuala Lumpur, Malaysia

Talk-over permanent sur samples Sono Mondiale.
Gontard! est là aussi :

contact / help

Contact Gontard!

Streaming and
Download help

Redeem code

Track Name: I look like la Nuit
I LOOK LIKE LA NUIT

I look like la nuit
Comme ces zones perdues à la périphérie des villes.
Entre deux voisins de palier aux paillassons respectables.
I look like la nuit
Comme ce garçon d’à côté que je suis.
Libertaire en solidarité 1ère concubine de France, femme bafouée du Roi Soleil, 1ère porte de droite.
I look like la nuit
Mon amour, comme pour la fonte des glaces, la catastrophe est devant nous si on ne fait rien.
Au fond à gauche pour toujours.
I look like la nuit, i look like la nuit.
Notre immeuble est détruit, mon amour.
Track Name: Oh moi!
OH MOI

Oh moi, je ne peux pas aller au cimetière, c’est trop loin et l’ascenseur est cassé.
Non, moi, je ne veux pas étouffer dans vos prières, c’est trop loin et je suis à pied.
Le plus beau, c’est le chant des oiseaux, pas le temps qui passe et le rez-de-chaussée.
Non moi, je ne veux pas être 6 pieds sous terre, je veux être libre et dévasté.
Oh moi, oh moi, oh moi.
Oh moi, je ne veux pas aller au cimetière, c’est trop loin et l’ascenseur est cassé.
Oh moi, oh moi, oh moi.
Track Name: Romans-sur-Isère
ROMANS SUR ISERE

Et ce vieux sociologue que tu lisais et qui écrivait « un territoire ne vaut que s’il est quitté ». Je sais maintenant que c’est bien faux, combien de gens sont partis de Romans sur Isère contraints et forcés, sans joie, sans cette belle nostalgie avec toujours cette drôle de rancœur enfouie dedans.
Toi, tu m’as quitté la mort dans l’âme me disais tu Barbara, un beau matin de juin 97 et je reviens ce soir dans la ville qui t’as vu naitre… Aucune coïncidence, il n’y a pas beaucoup je crois de sujet tabou, il n’y a pas beaucoup je crois de sujet tabou. Il n’y a pas beaucoup je crois de sujet tabou, il n’y a pas beaucoup je crois de sujet tabou.
Tu es même là ce soir fidèle au poste, prête pour le grand spectacle, quand tu rentreras à l’hôtel, croise un miroir si tu as gardé le même sens de l’amour. Bonsoir, je suis Gontard et n’oublie pas Barbara…